AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Washington
avatar

Date d'inscription : 11/09/2015
Messages : 1596
Points : 99
Avatar : dylan o'brien
Pseudo/prénom : nuits fauves/ anne
Crédits : hepburns (av)


Posté le Mar 8 Déc 2015 - 16:52
« On vous rejoint à Miami à 10h30 au Waldorf Astoria, la pauvre Bonnie aura besoin d'aide pour rentrer dans sa robe ! » Julian entendait par bribes la conversation qu'avait Marnie avec sa mère. Cette dernière lui donnait les dernières instructions pour tout à l'heure, quand la dite Bonnie dira oui au cousin des Donovan dans l'église chrétienne de Miami. Tandis que le taxi se garait devant l'aéroport de Washington-Dulles, la jolie rouquine qui accompagnait Julian raccrocha son téléphone après avoir salué sa mère alors qu'ils descendaient du véhicule. « C'est parti pour 2h45 de vol.. ça me laisse le temps de me préparer mentalement à ta mère.. », déclara t-il avec un sourire taquin, tenant la porte à sa fausse petite-amie. Il n'était pas avare de gestes le qualifiant de gentleman, non pas pour jouer la comédie cette fois-ci, mais parce qu'il était éduqué ainsi. Il pouvait se montrer d'une maturité sans nom et la minute d'après, pouvait se transformer en véritable clown. Cela amusait d'ailleurs beaucoup un des cousins de Marnie, avec lequel Julian s'entendait comme larrons en foire. Devant l'immense panneau de bord de l'aéroport, le jeune Reynolds passa un de ses bras sur les épaules de Marnie. « Fais pas cette tête, tu vas avoir des rides. On va à un mariage, pas un enterrement. », s'exclama t-il joyeusement, lui pinçant une joue au passage.

Un mariage pouvait signifier un tas de choses. Heureux événement, torture psychologique, ou bonne occasion de rencontrer plus de monde. Ce qui aurait du être un calvaire pour Julian Reynolds, ne l'était bizarrement pas. Au contraire, il appartenait à la troisième catégorie et était même pressé de rencontrer de nombreuses personnes, ou bien connaître de mieux en mieux quelques Donovan. Au grand damn de Marnie, qui semblait penser que c'était la mauvaise idée du siècle. En effet, sa mère les avait pressés pour qu'ils acceptent de venir à ce mariage alors que les deux avocats avaient prévu d'annoncer le soir même à la maîtresse de maison qu'ils se séparaient, prétextant une incompatibilité de caractère. Mais impossible de résister à madame Donovan, elle avait une façon bien à elle de faire plier les gens à sa volonté, et cette fois-ci c'est Julian lui-même qui avait cédé et accepté l'invitation. Allez, c'était quoi ? Quelques semaines de comédie en plus, rien de bien grave. Le vol passa relativement vite, Julian n'ayant cessé de parler avec son voisin de fauteuil, un papi allant photographier les crocodiles. A peine avaient-ils posé le pied sur la terre de Floride qu'un grand sourire éclaira le visage de Julian. Il avait un bon pressentiment : cette journée allait être follement drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Washington
avatar

Date d'inscription : 01/12/2015
Messages : 51
Points : 34
Avatar : Holland roden
Autres comptes : aucun.
Pseudo/prénom : Km
Crédits : amantia (avatar)


Posté le Mer 9 Déc 2015 - 21:22
Un mariage ? Marnie ne savait pas trop si elle aimait cela ou si bien au contraire, elle détestait. Ce qui été certain c'est qu'elle n'avait pas réussie à échapper à celui de son cousin, puisque autant sa mère que Julian avait acceptés pour elle. Chose assez surprenante venant du brun puisqu'ils avaient décidés quelques jours auparavant qu'ils allaient mettre fin à cette supercherie du faux-couple et prétexter une séparation en bon terme, mais suit à l'annonce du mariage que Julian n'avait pas eu envie de refuser, ils leurs fallait maintenant jouer encore pendant quelques jours la comédie. Est-ce que ça dérangeait vraiment la rousse ? Pas sûr, elle aimait vraiment beaucoup Julian, elle avait apprit à le connaître sous un différent angle et autant se l'avouer, elle avait toujours apprécié ce qu'elle voyait de lui. Alors non, jouer encore la comédie lors d'un mariage ne la dérangeait pas, c'était juste mentir encore à sa famille qui la rongeait. Cela durait déjà depuis plusieurs mois, elle avait peur que ça lui retombe dessus un jour. Mais toute cette idée, c'était elle qui l'avait posé sur le tapis, elle en était la seule responsable et Julian était un acteur, très grand acteur. L'avion dans lequel ils avaient tous les deux voyageait venait tout juste de les déposer sur le sol Floridien, il était désormais tant de rejoindre le taxi qui allait les amener jusqu'à l'hôtel ou la famille Donovan les attendaient.

« Ju', attends ! J'ai pas pris mes chaussures beiges pour aller avec ma robe ! » dit-elle, apeurée. Marnie stoppa sa marche pour ouvrir sa valise, afin de vérifier si sa paire de chaussure y était. Loin d'être superficielle, la rousse prêtait simplement attention à son physique et encore plus lors d'un mariage, puis elle avait mit des heures à se décider sur sa tenue, il était inconcevable qu'elle est oubliée sa paire pour le mariage. Elle fouilla dans ses affaires, sortant quelques vêtements par-ci par là pour finalement tomber sur ses chaussures, soulagée. « Mon dieu, merci elles sont là ! » s'exclama-t'elle. Elle referma sa valise et se releva, ses yeux tombant dans ceux du garçon, qui avait l'air... presque blasé, en faite. Elle haussa un sourcil, remettant ses cheveux en place d'un air faussement hautain, puisqu'elle ne l'était pas. « Quoi ? Tu sais très bien que je fais attention à ce que je porte, c'est comme ça. » Marnie passa devant son faux petit-ami alors que le taxi venait de se garer devant eux pour les récupérer. Ouvrant le coffre du taxi, elle y glissa ses deux valises. Certes, ce n'était que des chaussures, mais Marnie avait choisit sa tenue au préalable, pour être jolie, mais pas seulement pour elle. Plus les jours passaient, plus elle avait envie d'être belle pour quelqu'un d'autre. Ce quelqu'un d'autre n'étant autre que son compagnon pour la journée, son faux compagnon de vie. « T'attends quoi, le déluge ? », entendait la rouquine, c'était Julian qui lui parlait du taxi. Elle ferma le coffre et se glissa dans le taxi aux côté du brun. A peine allaient-ils arriver à l'hôtel que le jeu allait reprendre, le faux couple serait de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
never frown, someone could be falling in love with your smile (marlian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUR FAMOUS NEIGHBOR :: I want to go ... :: Anywhere but here-