AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Washington
Harley Campbell

Date d'inscription : 11/09/2015
Messages : 193
Points : 0
Avatar : Margot Robbie
Pseudo/prénom : Estelle
Crédits : endlesslove

Harham ∞ we are not gonna be friends Empty

Posté le Mar 22 Sep 2015 - 17:57

Le claquement de mes talons hauts se fait joyeusement entendre sur le marbre des escaliers que je monte, comme annonciateur de ma venue. J’échange un regard rapide avec le portier, qui m’ouvre en me saluant respectueusement. Ce n’est pas la première fois que je viens dans ce palace et je sais qu’il m’a reconnue. Il sait que je suis une professionnelle du sexe, et je sais qu’il sait, mais nous jouons le jeu des faux-semblants comme toujours. C’est ce qui se fait habituellement dans mon milieu et cela me convient parfaitement. Je me dirige d’un pas déterminé mais élégant vers le bar de l’hôtel, lieu de rendez-vous avec mon client du jour. La journée touche à sa fin et une douzaine de personnes sont présentes dans la salle, installées en petits groupes de trois ou quatre dans des fauteuils aussi confortables que luxueux. Ils se ressemblent tous : l’archétype même du politicien aux cheveux poivre et sel de la cinquantaine, en costume impeccable taillé sur mesure et chaussures en cuir si bien vernies que j’y distinguerais sans mal mon reflet. Un seul homme se détache de la mêlée, assis seul au comptoir, et je devine qu’il est la raison de ma présence ici. Il se retourne vers moi en m’entendant approcher et je lui adresse mon sourire spécial première rencontre, mystérieux et rassurant à la fois. « Bonsoir. Je suis Naomi. » Et ce soir, l’objectif de Naomi est de combler tous les désirs de cet homme devant moi. Il est plus jeune que la plupart de ses congénères, mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il soit investi dans la vie politique de notre pays car il en a parfaitement l’allure et les manières. Je ne doute pas non plus qu’il va me proposer de dîner avant de m’inviter à monter dans sa chambre, c’est ce que ce genre de client fait toujours. La plupart savent tenir une conversation intéressante, ce qui rend la chose plutôt agréable, et mon petit doigt me dit qu’il en fait partie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Harham ∞ we are not gonna be friends Empty

Posté le Mer 7 Oct 2015 - 11:56

19h37. Ma réunion touche enfin à sa fin, je peux souffler et ne plus penser à rien. Du moins, c'est que ce que je pensais avant de devoir subir les plaintes continues d'un confrère de l'état de l'Illinois qui me parle de la situation politique du pays. Je souris poliment en lui expliquant que ma femme m'attend et que comme il doit si bien le savoir les femmes n'attendent pas. Je sors de cinq heures de réunions et s'il y a bien une chose que je ne veux plus là tout de suite, c'est de parler politique, santé ou économie, alors au diable la courtoisie !

19h59. Je me dirige vers l'un des luxueux hôtels de Washington comme tous les mercredis soirs. Je ne rejoins pas ma femme, comme je l'ai pourtant dit quelques minutes plus tôt, à croire que le mensonge est désormais devenu monnaie courante pour moi. Je suis en train de faire tout ce que j'ai toujours reproché à mon père... À croire que le destin est déjà écrit en ce qui concerne les hommes Sparks. Je m'assois au bar et j'attends mon petit plaisir de la soirée.

20h03. Elle est là. Blonde, élancée, un corps à en faire jalouser la plupart des femmes et une prestance qui nous oblige à tous la regarder. Je ne peux m'empêcher de remarquer le regard envieux - voir malsain - de certains hommes, ce qui a le don de me crisper, avant de lui rendre un sourire rassurant à mon tour. Tandis qu'elle se présente, je me lève de mon siège, lui attrape la main avant de l'embrasser délicatement. " Graham. Mais ça, je suppose qu'on vous l'a dit, comme à chaque fois. " Je lui tire un des sièges en bois du bar, avant de me rasseoir à mon tour. Mentir sur mon prénom ne servirait à rien. Sortir avec ce genre de femme à D.C est monnaie courante, elles savent qu'elles doivent rester discrètes et les limites à ne pas franchir, alors autant être honnête non ? Avec ces quelques mots, je lui indique le "genre" de clients que je suis, et saura donc que je n'en suis pas à mon coup d'essai. " Vous voulez boire un verre peut-être avant qu'on aille dîner ? " Je fais signe au barman et la laisse se débrouiller avec lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Harham ∞ we are not gonna be friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUR FAMOUS NEIGHBOR :: National Archives :: Rps-