AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar

Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 359
Points : 0
Avatar : Emma Watson ♥
Pseudo/prénom : Eya / Phantasmagoria
Crédits : opale essence (c) l'avatar, Signature (c) Anaëlle, gif par Tumblr et moi ♥


Posté le Jeu 24 Sep 2015 - 1:44

 Not made of stone
Adélaïde & Saoirse
 
Il y a ce moment où on se rend compte qu’on est irrémédiablement dépassé par les évènements. Que notre propre vie échappe à notre contrôle et qu’on arrive plus à suivre. On n’arrive plus à imposer un rythme moins effréné afin de reprendre notre souffle. Je me retrouve dans cette situation pour le moins chaotique. Entre mes cours qui me prennent déjà beaucoup de temps, mon boulot dans la morgue ainsi que mes soirées caritatives, je sens mon corps qui me quémande inlassablement un peu de répit. Mes muscles me suggèrent péniblement de se détendre dans un bon bain. Je me surprends à fantasmer sur l’image de ma carapace étendue dans ma grande baignoire, accompagnée d’une petite tasse de thé et un bouquin. Je serai loin de mes obligations, loin de mon patron déphasé et surtout loin de ses vacarmes crées par les enchères qui se déroulent sous ma supervision. Quand l’association dans laquelle je suis marraine m’avait proposé d’organiser une vente aux enchères pour une cause humanitaire, j’avais accepté sans prendre en considération mon épuisement physique. J’avais alors couru à droite et à gauche afin de remplir ma part du contrat et construire une belle soirée où la générosité trône en maitresse enchanteresse.

Tout se déroule parfaitement bien. Les tableaux et autres œuvres d’art avaient beaucoup de succès auprès des acheteurs. J’avais même repéré mes parents dans la grande salle, faisant quelques fois des signes vers moi. Je parie que la majorité des présents sachent à présent que je suis la cadette des Caldwell. La perfection de cette famille affamée d’excellence. Le temps passe et mon sourire devient de plus en plus forcé. Une grimace qui étire mes ourlets et m’assomme d’envie de déguerpir. J’aime mes parents mais je déteste leur manie de m’idolâtrer devant leurs amis fortunés. De pointer du doigt ma personne ô combien glorieuse. Je lève les yeux au ciel à mes propres réflexions accablantes avant de me remettre à suivre les objets qui défilent l’un après l’autre. Sauf qu’à un moment donné, mes sourcils se froncent et une impression désagréable fait son entrée ; il y a quelque chose qui manque. Oui, quelque chose manque à l’appel. Je me redresse alors de ma chaise et contourne l’estrade afin de me diriger vers l’arrière de la boutique. La liste des trésors dans une main et les lèvres pincées, je me mets à barrer les éléments vendus et ceux qui se trouvent encore dans la réserve. J’avais vu juste, un tableau victorien ne croise pas ma vision confuse et étonnée. Rapidement, je fais sortir mon portable alors que la mauvaise nouvelle commence sérieusement à m’alarmer. Tout en collant l’engin contre mon oreille, je me mets à questionner quelques personnels avant d’apercevoir une personne. Une personne complètement étrangère et qui, logiquement, n’a rien à faire ici. « Mademoiselle, excusez-moi mais qu’est ce que vous faites par ici ? » Un sourcil haussé, je me mets à l’observer attentivement loin d’imaginer que cette parfaite créature puisse être derrière la catastrophe qui se prépare.  



By Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Posté le Jeu 24 Sep 2015 - 13:41
Not made of stone ♠ Saoi' & Adé



Vous comprenez Mademoiselle Schneider n'est-ce pas ? Vous aussi vous en êtes arrivé à la conclusion que tout peut se monnayer en ce bas-monde, que ce soit une œuvre-d'art, une vie, un nom de famille ou même un pays. Le tout est d'être en mesure d'aligner assez de zéros sur un chèque, et dès lors, tout peut vous appartenir... Absolument tout !
La jeune femme d'origine autrichienne leva son verre afin de trinquer avec son interlocuteur et d'une voix suave elle prononça ces quelques mots.
Vous savez Monsieur Smith.. Vous n'avez pas idée de tout ce que je suis prête à offrir pour de l'argent, mais comme vous l'avez si bien souligné, faut-il encore être capable d'y mettre le prix. Et c'est là que je vous rejoins sur un point, tout à un prix...
Sirotant une petite gorgée de son breuvage alcoolisé, dévisageant sans relâche l'homme d'une soixantaine d'années, elle se passe instinctivement la main dans les cheveux avant de prendre les devants sur leur petit arrangement.
Vous souhaitez donc que je dérobe un tableau qui sera mis aux enchère demain soir lors d'un gala de charité c'est bien cela ? Puis-je me permettre de vous demander quel somme d'argent êtes vous prêt à mettre pour vous procurer cet objet ?
L'homme ne prononça pas le moindre mot, se contentant de glisser sa main dans la poche intérieure de sa veste de grande marque, il en sorti un petit bout de papier sur lequel était inscrit une suite de chiffres et le posa face visible sur la table.
Heureuse de constater que vous prenez notre petit arrangement très au sérieux Monsieur... Je vous laisse régler l'addition, le boulot m'attend ! Sifflant le reste du contenu de son verre d'une traite, elle se redressa, fît une légère courbette puis quitta sans tarder l'enceinte du bar où ils s'étaient donnés rendez-vous. Elle allait avoir vingt-quatre heures bien chargées, mais la dizaine de milliers d'euros qu'elle allait pouvoir récolter étaient une motivation amplement suffisante pour lui permettre de garder les idées claires malgré le manque de sommeil qu'elle allait ressentir un peu plus d'heure en heure.

La première partie de sa mission fût de se renseigner sur ledit tableau, de cette manière elle apprendra qu'il vaut à peu près le double de ce que lui avait promis l'homme. Ca pourrait parraître considérable comme différence, mais c'est en général le genre de tarif qu'elle pratiquait, car de toutes évidences c'est le genre d'objet qu'il est très difficile de revendre à son prix de base quand on tente de le refourguer via le marché sous-terrain. Et puis ce serait certainement une promenade de santé de se voler un tableau au sein d'un tel évènement, cela va sans dire que c'est autrement plus simple de faire de même lorsque le tableau se trouve dans un musée.

Une fois qu'elle eût réuni assez de détails sur le tableau en lui-même, il était temps d'étudier l'endroit où allait se tenir le gala, mais également l'ordre dans lequel allaient être effectuées les différentes enchères. Pour cela il lui aura simplement fallu de passer un coup de fil à une connaissance autrement plus douée en informatique qu'elle ne le sera jamais... Trente minutes plus tard elle se retrouver avec les plans exacts, le planning et même la liste du personnel et des invités. Une petite demie heure qui allait rapporter la modique somme de 500 dollars à sa connaissance. Tout à un prix n'est-ce pas... ?

Elle passa les prochaines heures à étudier les plans, définir son point d'entrée, et surtout son point de sortie. Elle prit conscience qu'il allait être compliqué de pouvoir réaliser ce coup sans l'aide d'une tierce personne, entendez par là qu'elle allait devoir faire appel à l'un de ses sous-fifres habituels, ce qui allait encore lui coûter quelques billets... Mais il vaut mieux ça que de revenir bredouille de ce gala, donc le choix fût très vite fait.
La fatigue commençait à se faire sentir mine de rien, elle décida de s'offrir une courte sieste de deux heures puis il allait être grand temps de mettre son plan a exécution.

A peine levée, elle prit une bonne douche, se prépara un café bien noir et peaufina les derniers détails avant de devoir partir de chez elle. Tout était réglé au détail près, il ne restait plus qu'à appliquer ce plan à la lettre et tout ira bien.
Environ deux litres de café plus tard, soit environ quatre heures, elle réalisa que le gala débutait dans une petite heure, il était grand temps de quitter son domicile, et en allant chercher sa voiture elle passa un coup de fil à l'homme qui allait l'assister ce soir. Ils se rejoignirent à proximité de l'issue de secours de l'édifice ou allait se passer la vente, l'homme avait tout les détails et son rôle consistait simplement à faire distraction entre l'endroit où sont entreposés les œuvres-d'art, de ce fait Adélaïde n'aura plus qu'a s'emparer du tableau, s'éloigner discrètement et le déposer dans la fourgonnette.

Son sous-frire réalisa sa part du boulot à la perfection, si bien qu'elle ne rencontra pas le moindre obstacle pour sortir le tableau, cependant son apât du gain et des richesses aura encore raison d'elle...  Elle avait remarqué un autre tableau dans la pièce, un tableau qu'elle savait d'une grande valeur, et plutôt que de partir avec ce tableau qui allait lui rapporter une belle somme, elle préféra prendre le risque de s'aventurer à nouveau dans la pièce où étaient entreposées tout les objets. Hélas avant même qu'elle parvienne à retrouver le tableau en question, elle fût abordée par une jeune femme qui semblait particulièrement préoccupée.
Moi euh... Je suis sincèrement désolée mais je cherche les toilettes depuis tout à l'heure...  Moi et le sens de l'orientation ça fait vraiment deux... Laissant apparaître son plus joli sourire, elle essayait de gagner du temps pour trouver une solution de repli.
Ah mais je vous reconnais ! Vous êtes la personne qui s'occupe de vendre les œuvres-d'art ! Ça part comme des petits pains ce soir dis-donc... On ne croirait vraiment pas que c'est la crise en voyant des gens dépenser de telles fortunes...
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 359
Points : 0
Avatar : Emma Watson ♥
Pseudo/prénom : Eya / Phantasmagoria
Crédits : opale essence (c) l'avatar, Signature (c) Anaëlle, gif par Tumblr et moi ♥


Posté le Sam 26 Sep 2015 - 0:38

 Not made of stone
Adélaïde & Saoirse
 
Je suis dans la merde. Je suis dans une situation cataclysmique. Moi qui pensais naïvement que ma soirée était au comble du succès, que bientôt tout sera finit et je pourrai ainsi rentrer chez moi tranquillement afin d’accueillir les bras de Morphée. Je me trompe lourdement. Avec ce grand problème, je ne risque d’aller nulle part sauf au commissariat d’ailleurs, il faut songer à appeler la police si je ne trouve pas le tableau dans les prochaines cinq minutes. Téléphone coincé contre mon oreille, j’accoste une fille. Un rapide coup d’oeil à sa tenue m’informe de sa non appartenance au personnel de la salle. Je reste attentive à ses dires non sans plisser mon regard quand elle me reconnait. Mon sourire se fait timide sur le coup. Elle se veut sympathique et je ne doute pas qu’elle le soit, elle a juste choisit le mauvais moment pour entrer dans cette salle réservée à quelques personnes bien déterminées. « Oui c’est super, ces petits bijoux ont du succès. » A présent, je soupçonne tout le monde. Le petit voleur peut être n’importe qui dans cette pièce et je ne pourrai pas le laisser filer. Raccrochant finalement le téléphone, je me tourne vers un des mes associés afin de lui demander de fermer la porte ; plus rien ne sortira de cette pièce. Je me retourne ensuite vers la jeune femme. « Les toilettes dis-tu ? C’est étrange, leurs enseignes sont assez grandes pour passer inaperçues et en plus elles se trouvent dans l’autre coin de la salle. » Je sais que mon regard un brin trop insistant sur sa personne peut la déranger. Mais pour l’instant, c’est le cadet de mes soucis.

M’éloignant légèrement d’elle, je fais un signe vers un régie avant de hausser un peu le son de ma voix pour qu’il arrive à m’entendre. «  Je voudrais qu’on vérifie si tout ce monde présent se trouve dans la liste des invités ah et … personne ne sort de toute cette salle. » Tenant ma tète entre mes mains, je soupire longuement en chuchotant un ‘merde’ inaudible avant de revenir vers la jeune femme. Croisant mes bras sur mon buste, je la regarde furtivement. « Je pense qu’on aura pour un instant ... Bon sang j’ai pas prévu un vol » Certes, j’aide dans des enquêtes contre des criminels mais mon rayon était les cadavres et non le vol des affaires de valeur. Machinalement, je me mets à chercher par où et comment le malfaiteur aurait pu entrer dans la salle. Une fois de plus, je m’adresse à la jeune étrangère. « Si tu étais le coupable, comment t’aurais fait pour entrer par ici ? »  



By Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Posté le Sam 26 Sep 2015 - 1:10
Not made of stone ♠ Saoi' & Adé



Déjà qu'il lui arrive régulièrement de devoir faire face à des imprévus lorsqu'elle suit le plan à la lettre, mais si en plus elle décide de n'en faire qu'à sa tête et de partir en impro totale alors forcément les risques se décuplent, et ce n'est certainement pas une surprise si elle s'est finalement retrouvée nez à nez avec la jeune femme chargée de présenter les œuvres-d'art. Pourvu que sa passion pour le poker l'aide à rester crédible alors qu'elle sera contrainte de bluffer son interlocutrice en espérant que son affolement l’empêche d'avoir les idées suffisamment claires afin de pouvoir déceler la supercherie.
Le coup des toilettes hein ? Un grand classique... Sauf qu'il est généralement mieux de sortir ce genre de réplique lorsque l'on ne se trouve pas à l'opposé des toilettes qui sont de surcroît indiquées par un panneau tellement visible que même un malvoyant serait en mesure de le remarquer. Bref... Mine de rien ça ne semblait pas avoir aiguiser d'avantage les soupçons quelle pouvait avoir vis à vis de la voleuse, mais maintenant il allait falloir jouer finement.
Heureusement pour elle, elle possède une capacité à préparer ses vols au détail près, si bien qu'elle ne s'était pas seulement contentée de trouver un moyen d'entrer dans l'enceinte du bâtiment, elle s'était également assurée que son nom soit inscrit sur la liste des invités, ou disons plutôt que c'est son client qui la fait pour elle... Qu'importe après tout !

Son sourire s'était dissipé au fil des secondes, mais elle tentait tant bien que mal de garder un rythme cardiaque correct, inspirant lentement et se vidant l'esprit afin de pouvoir garder le contrôle de la situation.  
[color:fa31=#darkgoldenrod]Oh je ne suis pas pressée pour ma part... Et si je peux vous aider d'une manière ou d'une autre je m'en réjouirai...
Tutoyer une personne inconnue ? Ce n'était vraiment pas son truc, d'autant plus lorsque cette personne se trouve être à deux doigts de trouver une preuve tangible contre elle, chose que les forces de l'ordre n'ont pas été capable de faire en plus de six longues années d'activité.
Pardon ??? s'étonna-t-elle lorsque la rouquine lui demanda de quelle manière le voleur avait-il plu procéder. Elle voulait pas non plus la plaque d'immatriculation de son véhicule et l'adresse de l'entrepôt ou elle stock tout les objets qu'elle a volé sans intention de revente non plus ?
J'imagine qu'il a du passer par la bouche d'aération non ? Ils font toujours comme ça dans les films !
Se prenant au jeu, elle observa les alentours à la recherche de grilles d'aération ou de tout autre élément qui pourrait amener une autre piste. Puis soupirant, visiblement dépitée, elle alla s'adosser contre un mur et plongeant sa main dans la poche intérieure de sa veste, elle en sorti sa fiole fétiche, et buvant une bonne rasade de Schnaps provenant tout droit de son pays natal, elle lança un regard attendri en direction de son interlocutrice et lui tendit la fiole.
Je crois que vous en avez au moins autant besoin que moi ! Buvez-donc... Ça vous fera du bien!

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 359
Points : 0
Avatar : Emma Watson ♥
Pseudo/prénom : Eya / Phantasmagoria
Crédits : opale essence (c) l'avatar, Signature (c) Anaëlle, gif par Tumblr et moi ♥


Posté le Jeu 1 Oct 2015 - 13:36

 Not made of stone
Adélaïde & Saoirse
 
J’ignore où je suis entrain de mettre les pieds. Je n’ai jamais appris à enquêter sur une affaire de vol non seulement ce n’était pas mon rayon mais en plus, je croyais en la bonté humaine. Comment peut-on dérober une œuvre d’art qui servira pour une bonne cause. Cela m’échappe réellement. Peut-être que ma nature exceptionnellement généreuse m’interdit de voir l’évidence ; l’humain est un être égoïste qui ne pense qu’à sa petite personne. Je serre les mâchoires en observant d’un œil attentif tous ceux qui se trouvent dans cette pièce. Ce jeune homme au visage pâle pourrait-il en être le coupable ? Ou encore ce régit qui exécute mes ordres est-il entrain de jouer un double jeu ? Je claque la langue, débitée tout en passant une main tremblotante sur mon visage. Je connais ces gens. J’ai déjà travaillé en leur compagnie et jamais une affaire pareille ne nous a touchés. Je suis certaine que le responsable est un invité, une personne inconnue. Je tourne la tète vers la seule étrangère de cette pièce ; elle belle brune aux yeux clairs qui s’étonne de ma question. Sans broncher, je l’observe avant de laisser apparaitre un petit sourire sur mes lèvres. J’essaie de rester pragmatique en analysant ses mots. Mes yeux suivent les siens à la recherche d’une bouche d’aération. Trouvant une, je fais un signe aux hommes de sécurité de m’emmener le plan de l’immeuble. « C’est vrai ils font toujours ça dans les films mais … comment dire … tu trouve pas que c’est prévisible ? » Je pose un doigt sur mes lèvres, concentrée dans ma réflexion alors qu’on m’apporte le plan que j’analyse avec attention. En effet la bouche d’aération est une issue mais quelque chose, peut-être mon intuition, me dit de ne pas sombrer dans cette piste. Qu’elle n’était pas fiable.

La jeune femme s’appuie contre un mur et me tend une fiole que j’accepte volontiers. J’observe le liquide avant d’esquisser un petit sourire. « Oui j’en ai vraiment besoin, merci. » J’en bois une gorgée avant de la lui rendre et l’imite en m’adossant contre le même mur. « Si je ne t’ai pas vu boire de la même bouteille, j’aurai dit que tu voudrais ma mort … Inutile de me vouvoyer, je n’ai que vingt quatre ans. » Mon humour est … décalé. Ce bon vieux Jon me contamine, fatalement. Je me mets à rire malgré la situation peu confortable. « Détends-toi je plaisante ! Ah moi c’est Saoirse et toi ? » Je lui tends ma main en attendant sa réponse. Au loin un des hommes de la sécurité m’apporte la liste des invités ; mon enquête improvisée vient à peine de commencer.          



By Phantasmagoria


Dernière édition par Saoirse E. Caldwell le Dim 4 Oct 2015 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Posté le Jeu 1 Oct 2015 - 21:14
Not made of stone ? Saoi' & Adé




Si on lui avait dit qu'elle allait devoir participer à la résolution du vol qu'elle allait commettre elle n'en aurait pas cru un mot. Pourtant c'est bien ce qui était en train de se produire... La voleuse qui devenait consultante dans l'affaire du vol qu'elle avait commis il y a moins de cinq minutes.
Si ses talents de bluffeuse ne faisaient pas le moindre doute, la difficulté était surtout de rester suffisamment sérieuse, et ce malgré l'ironie de la situation dans laquelle elle avait sauté à pieds joints.
Elle ne tarda pas à se rendre compte que la jeune femme était assez crédule pour la suivre dans son délire, du coup elle comptait bien la faire gentiment tourner en bourrique, cela ne faisant qu'embellir sa prestation de la soirée.
Son premier conseil fût probablement le conseil le plus banal qu'aurait pu donner une tierce personne non-entrainée au vol. Le fameux coup de la bouche d'aération, qui soit dit en passant n'est un pur mythe, sauf dans de rares exceptions.
Trop prévisible ? C'est en tout cas ce que semblait penser son interlocutrice, et pour le coup elle n'avait vraiment pas tord. le jeune voleuse fît alors mine de réfléchir.
C'est pas faux... Mais à défaut de meilleures pistes je pense qu'il serait préférable de intéresser à celle-ci déjà.
Laissant un peu de temps à la jeune femme pour réfléchir à cette piste, Adélaïde comprit qu'elle était partie pour rester un bon bout de temps ici, et rien de mieux qu'un peu de schnaps pour rendre le temps mois long, et plus agréable de surcroît, ne se faisant guère prier pour en proposer à la jolie rouquine, elle fût surprise de la voir accepter la fiole. Puis elle lui fît étalage de son humour, le genre d'humour dont ne sait jamais trop quoi penser la jeune voleuse. Elle ne l'aime pas, ni le déteste, c'est exactement le genre d'humour qui gagne en efficacité en fonction du taux d'alcoolémie des personnes présentes.
Je vois que Mademoiselle est prudente... C'est une excellente chose au fond ! Mais bien n'y ai que de l'alcool là-dedans... Est-ce pour autant si rassurant que ça en a l'air ?
Son sourire s'amplifia sensiblement tandis qu'elle se rapprochait de la jolie rouquine, allant jusqu'à poser sa main sur son épaule tandis que son interlocutrice interlocutrice lui indiqua être plus jeune qu'elle.
Ne prenez pas ça de manière personnelle, mais je ne vouvoie jamais pas le premier soir... Ça va même plus loin que ça, en fait elle est tout simplement incapable de vouvoyer les autres. Les seules rares personnes qu'elle arrive à vouvoyer sont celles envers qui elle a suffisamment de respect et de confiance, ce qui n'est pour le moment pas le cas de la jeune Saoirse, et ce bien qu'elle semble fort sympathique, et ce malgré la tournure des évènements.
Je suis impressionnée par votre capacité à conserver votre sens de l'humour malgré ce qui vient de se produire...
La liste des invités lui fût finalement apportée par l'un des vigiles, autant dire que la jeune voleuse se réjouissait à l'avance de pouvoir poursuivre l'enquête... Elle alla se faufiler dans le dos de la rouquine, scrutant la liste des invités au dessus de son épaule afin de prendre connaissance de la liste de noms en même temps qu'elle.
Alors... Par où va-t-on bien pouvoir commencer ? Lui demanda-t-elle dans le creux de l'oreille

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 359
Points : 0
Avatar : Emma Watson ♥
Pseudo/prénom : Eya / Phantasmagoria
Crédits : opale essence (c) l'avatar, Signature (c) Anaëlle, gif par Tumblr et moi ♥


Posté le Dim 4 Oct 2015 - 16:33

 Not made of stone
Adélaïde & Saoirse
 
J’aurai dû m’intéresser aux films d’espionnage, ça m’aurait prété une main forte dans ma petite enquête improvisée. Le coup de la bouche d’aération est une piste que je ne peux négliger, certes, mais quelque chose me dit que c’est bien trop facile pour un voleur qui a attaqué une soirée de charité. Sérieusement, ce voleur est non seulement futé mais il a aussi bien examiné la salle pour pouvoir dérober un tableau sans se faire remarquer. Le fait qu’il soit encore dans les environs me réconforte dans mon malheur. Avec un peu de chance, je pourrai lui mettre la main dessus. Certes, j’peux parfaitement faire appel à la police et les laisser faire leur travail mais … non. Ils se contenteront d’interroger tout le monde et faire ébruiter l’affaire. Je ne veux pas souiller ma réputation avec une telle histoire calamiteuse. Après une réaction catastrophée, je reprends mes esprits et me focalise corps et âme pour trouver le malfrat. J’avoue que cette affaire me donne un sacré coup d’adrénaline aussi. Moi, amoureuse des sensations fortes. « Oui, tu as sans doute raison. » Je ne la quitte pas des yeux, elle, cette jeune brune inconnue et fatalement intrigante. Elle s’est trompée en cherchant les toilettes. Son excuse est plausible mais encore une fois, mon intuition me quémande de ne pas la laisser partir.

Elle me prête sa fiole de schnaps, une boisson ésotérique pour l’insensible à l’alcool que je suis. Mon corps ne le tolère pas et je ne préfère pas tenter le diable. « C’est rassurant oui car j’ne vais en boire qu’une seule gorgée, j’ne suis pas faite pour l’alcool. » Elle est maligne et son sourire ravageur la rend encore plus mystérieuse. Lorsqu’elle se rapproche en glissant une main sur mon épaule, ma tète se redresse vers elle et mes oreilles se tendent vers ses lèvres. Elle préfère me vouvoyer, soit. Je hausse les épaules en murmurant un petit. « Prends tes aises, je prendrai les miens. » J’ne vouvoie personne. Ce n’est pas une marque d’irrespect loin de là. C’est juste que j’aime me sentir proche de mes congénères sans pour autant planter des barrières invisibles et houleuses. Chacun a sa propre façon de voir les choses, fatalement. « J‘espère que tu arriveras à me tutoyer, prochainement. » Ma subtilité a disparu, se faisant remplacer par une invitation indirecte de se revoir. Le plan enfin en main ainsi que la liste des invités, j’sens la proximité de la jolie jeune femme ainsi que son souffle sur ma joue. Elle est amusée par la situation. On en est deux. « Hm, on va commencer par … toi ? » Je tourne la tète vers elle, la regardant avec intensité. « C’est quoi ton prénom ? Tu es venue accompagnée ? » Et puisqu’un certain jeu s’est instauré entre nous, je reprends avec un sourire taquin. « Ne prends pas sa de manière personnelle mais je mène ma petite enquête. » Je fais exprès de reprendre ses mots, ça rend l’échange encore plus drôle. « Qu’est ce que tu es venue faire dans cette soirée ? »                  



By Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Posté le Lun 5 Oct 2015 - 21:04
Not made of stone ? Saoi' & Adé



Qui sait combien de temps ça allait pouvoir durer ? Il faut dire que c'était une première pour la jeune voleuse. Quel voleur ne serait pas tenté de participer à l'enquête sur son propre vol ? Il y avait certains risques c'est certain, mais le jeu en valait vraiment la chandelle aux yeux de la jeune autrichienne. Un jeu de rôle où elle prenait le rôle d'un enquêteur tentant de résoudre le vol qui venait juste d'avoir lieu... Au fond quels étaient réellement les risques ? Elle avait fait le nécéssaire pour se protéger en cas de besoin, son nom apparaîtrait donc sur la liste des invités en cas de vérification, et personne ne serait en mesure de remmetre la main sur le tableau, son acolyte ayant pour consigne de s'éclipser si elle n'était pas revenue d'ici 5 minutes, autant dire qu'elles étaient presque écoulées, et que seule la Police aurait pu éventuellement lui donner du fil à retordre. Police qui ne faisait visiblement pas partie des plans de la jolie jeune femme qui l'accompagnait, préférant certainement ne pas rendre cette affaire publique, et nul doute qu'elle devait certainement avoir de bonnes raisons de procéder ainsi.

L'enquête suivait son cours, et parallèlement à cela, les deux jeunes femmes semblaient se jauger, si bien que la discussion prenait lentement mais surement une tournure assez inattendue. Était-ce bien une enquête ou le début d'un flirt ?
Il faut dire que la jeune Saoirse ne semblait pas franchement hostile vis-à-vis de son interlocutrice, et Adélaïde cru un instant qu'elle lui proposait de se revoir une autre fois. Se faisait-elle des idées ? Ce n'est certainement pas l'envie qui lui fera défaut, à la simple condition que ce soit dans un tout autre contexte.
Si vous acceptez de venir boire un verre après l'enquête, je serai ravie laisser tomber le vouvoiement... elle lui adressa alors un clin d’œil alors que la liste des invités fît soudain son apparition.
Positionnée dans le dos de la rouquine, elle scrutait la liste des invités sans pour autant s'attendre à ce qu'elle lui réservait.
C'est ça votre technique pour obtenir mon prénom ? J'aurai bien fini par vous le donner...  Je m'appelle Adélaïde Schneider...
Pointant son nom sur sa liste afin d'aider Saoirse, elle plongea son autre main dans l'une de ses poches afin d'en sortir son permis de conduire, devançant certainement la demande que lui aurait formulé la jeune femme.
Rassurée ? Et il en faudra bien plus pour parvenir à me vexer ne vous en faites pas !
S'abreuvant d'une nouvelle gorgée de Schnaps, Adélaïde s'offrit quelques secondes afin de pouvoir improviser une réponse cohérente à la dernière interrogation de la jeune femme.
La même chose que tout le monde j'imagine... Profiter du champagne tout en me rinçant l’œil devant ces merveilles d’œuvres d'art.

Si sa réponse convenait à Saoirse, elle venait probablement de faire le plus dur,  elle allait donc être en mesure d'assister la jolie jeune femme, et continuait d'espérer qu'elle allait pouvoir la trainer dans un autre endroit après ce qu'elle considérait comme étant une partie de jeu de rôle.
On va devoir faire ça avec tout les gens qui sont ici ? On ferait bien de demander un peu d'aide sinon on risque d'y être encore demain matin...
Ce en quoi elle n'avait pas vraiment tord, reste a voir si Saoirse a suffisamment confiance dans le reste du personnel pour les laisser mener leur enquête de leur coté. De son coté, Adélaïde était curieuse de voir si quelqu'un allait vraiment se faire accuser à tord...
Par contre si ça ne vous ennuies pas je vais m'éclipser deux secondes... Je ne plaisantais pas lorsque j'ai prétendu rechercher les toilettes...
Se dirigeant tranquillement vers les toilettes, Adélaïde prit le temps de scruter les autres personnes présentes dans la salle de vente, et constatant qu'elle ne reconnaissait personne, elle comprit qu'elle ne risquait plus rien, ou presque...


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Date d'inscription : 18/09/2015
Messages : 359
Points : 0
Avatar : Emma Watson ♥
Pseudo/prénom : Eya / Phantasmagoria
Crédits : opale essence (c) l'avatar, Signature (c) Anaëlle, gif par Tumblr et moi ♥


Posté le Lun 12 Oct 2015 - 12:28

Not made of stone
Adélaïde & Saoirse
Je ne me suis pas attendue à cette tournure des évènements. J’avais en tète de mener une petite enquête afin de découvrir l’identité du voleur et non commencer à flirter avec une jeune inconnue. Une femme qui plus est. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y avait qu’une seule congénère qui m’a réellement fait tourner la tète mais on dirait que ce soir, cette jeune étrangère, était sur la bonne voie pour me faire le même effet. A sa réplique en forme d’invitation explicite, je hausse un sourcil et m’autorise un petit rire amusé. « Volontiers et si, bien évidemment, tu es innocente de cette affaire de vol. » Mes yeux replongent dans la contemplation de la liste. Un stylo entre mes phalanges, je barre les noms des bienfaiteurs avec lesquels je travaille depuis tellement longtemps. Certes, pour l’instant, je n’ai confiance en quiconque et tout le monde me parait un susceptible suspect. Quand la jeune femme pointe son prénom dans la liste, je tourne la tète vers elle non sans avoir ce sourire mutin. « Ma technique a fonctionné non ? Enchantée Adelaïde. » C’est bien la première fois qu’elle se rend dans une soirée de charité organisée par mes soins. Et rien que cela, la rend suspecte à mes yeux. Elle me montre son permis de conduite pour m’assurer sur son identité. Un geste que j’apprécie grandement tout en la regardant partiellement désolée. « Oui je suis rassurée. » Ou pas. Je le sens. Il y a énormément de non-dits et je ne peux la blâmer. On vient à peine de se rencontrer et même si toutes les preuves l’innocentent, je refuse catégoriquement de la laisser filer.

A sa question, je me pince les lèvres ayant terminé de barrer les prénoms des gens qui n’ont aucune utilité à voler une œuvre d’art. Je secoue alors la tète en faisant signe à un des organisateurs de la soirée. « Non, Marc va nous aider. On ne va pas interroger tout le monde, juste ces gens là. Je compte pas passer la soirée ici, je tiens à mon verre. » Je pointe du doigt les noms tout en les montrant à mon allié. Je me tourne vers Adelaide qui exprime son envie à se rendre dans le petit coin. Je lui souris avant de me reconnecter à mes obligations. « Vas y, je reste là. » Mais c’est trop facile. Dès que la jeune femme quitte la salle, je demande à un des agents de sécurité de la suivre. Oui, à ce stade, je n’arrive pas encore à lui faire confiance. J’attends qu’elle revienne pour me tourner vers elle, posant un doigt interrogateur sur mes lèvres. « Donc si je comprends bien tu es venue ici pour profiter du champagne et tout mais quelque chose m’échappe. Tu ne pouvais pas aller ailleurs pour boire et t’amuser ? Je veux dire, il ne se passe pas grand-chose dans ce genre de soirée. » Dans ma tète c’était très logique. Si j’avais envie de m’éclater, jamais je me rendrai à une fête de charité. « C’est quoi ton métier Adelaide ? » Peut-être suis-je entrain de joindre l’utile à l’agréable en lui posant des questions d’ordre personnel. Mais ces questions, m’aideront à déterminer si oui ou non, elle mérite ma confiance.



By Phantasmagoria
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Posté le
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Not made of stone - Adélaïde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUR FAMOUS NEIGHBOR :: National Archives :: Rps-