AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
Anonymous


Money on my mind + (ft Adélaïde)  Empty

Posté le Mer 30 Sep 2015 - 16:58


❝Money on my mind❞
Adélaïde & Azraël
Fonder son existence sur un talent artistique, c'était se mettre en danger. Azraël l'avait toujours su. Mais même avec cette menace, il avait foncé. Parce qu'il ne se voyait rien faire d'autre, il ne rentrait dans aucun moule, voulait être son propre chef et vivre de sa passion. Telle était sa vision idyllique des choses. Mais en cinq ans, il avait pu se rendre compte qu'elles ne seraient pas aussi simples. Trouver des salles pour jouer était plutôt facile, s'il n'en trouvait pas, il se mettait à un coin de rue fréquenté et tout allait parfaitement bien. Ce qui pêchait c'était plutôt le public. Bien sûr il avait réussi à se faire une petite communauté de spectateurs qui venaient parfois le voir jouer, toujours avec le sourire et prêts à lui donner quelques dollars en échange de sa prestation. Certains jours, il s'en sortait plutôt bien, voire même parfaitement bien, et finissait par être grassement payé. Mais d'autres … Rien ne venait. Cela pouvait durer des jours, rarement des semaines, mais assez pour creuser sa faim et sa mauvaise humeur. Voilà maintenant quatre jours qu'il ne gagnait presque rien. Quatre jours qu'il jouait dans la rue mais que pratiquement personne ne s'arrêtait. Sans doute était-ce la crise pour tout le monde, il devait bien l'admettre, mais l'idée de ne pouvoir mettre qu'une dizaine de dollars de côté ne le réjouissait pas. Il n'était presque jamais en retard sur le loyer qu'il devait, et il ne voulait pas commencer maintenant, ayant déjà vécu sur Iggy quelques mois, le jeune homme ne comptait en aucun cas le reproduire.

Alors il fondait quelque peu ses espoirs sur cette soirée. Il avait placardé des affiches de son concert aux quatre coins de  DC, c'est d'ailleurs ce qu'il avait fait toute la journée, en espérant que du monde se montre. Après tout, ce n'était pas souvent que le patron du bar lui laissait le privilège de divertir ses clients. Mais il fallait se rendre une évidence, la soirée fut une catastrophe. Enfin … Pas vraiment. Pour le bar, elle s'était merveilleusement bien passée, mais Azraël était loin d'être satisfait. En voyant la cagnotte qui passait pour «  aider l'artiste local » comme le disait si bien le message inscrit, à la fin du concert, il avait poussé un grognement. Personne n'était obligé de donner quelques dollars, alors peu de  gens le faisait. C'était sans doute légitime, après tout, l'aurait-il fait, lui ?

Descendu de scène à peine cinq minutes plus tôt, il était déjà accoudé au comptoir, comptant les quelques dollars qu'il avait empochés, et qui furent vite liquidés lorsque le barman s'approcha de lui. De toute manière, il ne pouvait pas mettre de côté ce genre de pourboires, il ne fallait pas se leurrer, et le malheur passait toujours mieux avec un whisky. Enlevant sa veste en cuir qu'il posa sur la housse de sa guitare, posée à ses côtés, il se mit à observer la salle en attente de son verre. Elle n'était pas bondée, mais le monde était bien présent. Il était certain que les personnes présentes avaient apprécié le voir chanter. Mais c'était le problème avec les artistes, personne ne croyait jamais qu'ils avaient besoin d'argent pour vivre, ils pensaient toujours que les passions fonctionnaient au bénévolat. Qu'il pouvait payer un loyer avec une chanson et telle la cigale chanter sans manger. Le coupant dans ses pensées, le barman déposa son verre devant lui, qu'il s'empressa de prendre. Il n'avait aucune envie de rentrer tout de suite, pas moyen de raconter à Iggy que le talent ne suffisait peut-être pas. Il ne voulait pas partir tant qu'il pensait que ses parents avaient peut-être eu plus de raison que lui.

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Money on my mind + (ft Adélaïde)  Empty

Posté le Jeu 1 Oct 2015 - 18:48
Money on my mind ♠ Az' + Adé'



Certains travaillent dur pour survivre, rentrant chez eux après une lourde journée de travail, éreintés, et pourtant la journée ne faisait que commencer... Il fallait désormais s'occuper des mômes, faire bonne figure, montrer l'exemple... Tant de contraintes que la jeune autrichienne était ravie de pouvoir éviter. Elle n'avait jamais vécu dans le besoin, et s'il est vrai que l'argent ne fait pas le bonheur, il peut très bien faire le malheur lorsque l'on en manque.
Quand on a gouté à la richesse, il est extrêmement compliqué de revenir à la réalité, et Adélaïde fait tout ce qu'il faut pour que jamais cela ne lui arrive. C'est pour cette raison qu'elle ne cherche pas à se reposer sur le gros héritage qu'elle a touché après la mort de ses parents, un héritage que certain(e)s auraient écoulé en l'espace de quelques années tout au plus. De son coté, elle s'assurait que l'héritage de ses parents puisse l'aider sur le long-terme, du coup elle a cherché un moyen de se faire de l'argent. Il lui fallait trouver une activité très lucrative, relativement peu chronophage et qui lui permettrait d'être son propre chef et de ne pas avoir besoin de se coltiner des gens avec elle. Elle ne tarda pas à comprendre qu'elle aurait tout intérêt à faire carrière dans le vol. Il faut croire que ça lui a pas trop mal réussi... En sept ans elle compte une centaine de vols notoires, se fait appeller "la renarde de la nuit" par la presse et les forces de l'ordre et n'a jamais fait le moindre séjour en prison, sachant que ce dernier point elle le doit surtout à son accord conclu avec cette "chère" Kat Steelz. En sept ans elle s'est forgé un nom, mais elle a également pris conscience qu'elle ne pouvait pas toujours se la jouer solo, et c'est pour cette raison qu'elle avait dégotté quelques personnes en manque d'argent qui seraient prêtes à l'épauler en cas de besoin.

Ce jour, elle avait fait la rencontre d'un nouveau client. Un homme fortuné qui aurait besoin de ses services afin de se procurer deux tableaux de grandes valeurs. Au fil de la conversation, elle ne tarda pas à comprendre que ce job n'était pas taillé pour une seule personne, hélas aucun de ses contacts n'étaient disponibles afin de venir lui prêter main forte sur ce coup et elle se retrouva une nouvelle fois contrainte de devoir faire la tournée des bars à la recherche d'une autre âme innocente à corrompre... Tant qu'a méler l'utile et l'agréable, elle consulta le programme de ses bars habituels histoire de voir si il n'y aurait pas un petit concert qui pourrait lui plaire, et coup de chance, il y avait justement quelque chose de prévu au Little Miss.

Sans perdre de temps, elle repassa chez elle pour mettre une tenue plus appropriée, son style rock reprenant l'espace d'une soirée le dessus, elle quitta son appartement sur les coups de dix-neuf heures et prit la direction du bar.
En arrivant devant le bâtiment, elle constata qu'elle avait bien fait d'arriver tôt car il était déjà presque plein, s'empressant donc d'aller se trouver une petit table, elle commanda sans attendre une bonne pinte de bière et attendît sagement l'arrivée du chanteur.
Une fois que le concert eût débuté, elle enchaîna les pintes, gardant un œil avisé en direction des arrivants histoire de repérer une cible potentielle, il semblerait bien que personne ne se soit décidé à venir seul ce soir, personne sauf elle... Quoi que... Le concert venant de se finir, une petite cagnotte circula un peu partout dans la salle afin de donner un petit quelque chose au chanteur, et Adé se rendît compte qu'il n'allait même pas pouvoir se payer un bon resto avec la modique somme avec laquelle il allait repartir.

Se redressant et embarquant sa pinte avec elle, Adélaïde s'approcha du comptoir et alla s'installer juste a coté du musicien, ne prononçant pas le moindre mot durant les premiers instants, elle le toisa de bas en haut, puis au moment où sa consommation lui fût apportée elle se décida enfin à prendre la parole.
C'est moi qui invite... Mettez-moi donc la même chose ! Indiqua-t-elle au serveur qui venait de déposer le whisky sur le comptoir. Vidant alors sa pinte d'une traite, elle reposa le conteneur avec fougue sur le comptoir et plongea son regard dans celui du jeune homme.
C'est pas demain la veille que vous allez pouvoir vous offrir de belles vacances au soleil avec ce genre de soirées...
C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité quand on sait qu'elle n'a pas quitté les États-Unis depuis près de quatre ans... Mais dans son cas à elle ce n'est pas un problème de moyens mais plutôt de motivation, voir même de goût...




©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Money on my mind + (ft Adélaïde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUR FAMOUS NEIGHBOR :: National Archives :: Rps-