AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Invité
avatar



Posté le Jeu 8 Oct 2015 - 19:24

 
il faut savoir parler
mise en page par mad love

La journée avait été rude, une vingtaine de patient à ausculter, une opération du cœur en fin d'après-midi. En outre, une journée bien remplie comme je les aimais mais qui avaient la fâcheuse tendance à m'épuiser. Les efforts se faisaient ressentir et l'âge n'arrangeait rien à cela. Depuis plusieurs années, j'accumulais ma fatigue et je refoulais bon nombre de chose comme mon mariage par exemple. Aujourd'hui, j'avais fini le boulot assez tôt. Il était dix-huit heures lorsque je sortis de l'hôpital. Je m'étais changée assez rapidement. Une fois dehors, je me stoppais quelques instants. J'avais m'hériter une petite pause. J'avançais ensuite vers ma voiture, une fois au volant, je me mis à soupirer. C'était parfois bon de se sentir inutile. « allez Sparks, il est tant de rentrer » me dis-je. Il était temps d'affronté mon mari et cette bonne vieille routine qui me donnait parfois envie de vomir. Je pris mon téléphone et sans prévenir, je tapais un message pour mon mari. « Ce soir, on mange ensemble, je vais acheter du thaï. Bisous » J'avais cette envie soudaine de le retrouver ou du moins d'essayer. Je ne promettais rien et je ne m'infligeais rien. Je n'attendu pas sa réponse, j'espérais juste qu'il accepte. Dans tous les cas, ce soir, je ne cuisinerais pas. Je partis en direction du traiteur. Plusieurs minutes passèrent avant que je n'arrive enfin à la maison. Une maison sublime qui avait le don de vendre du rêve. Un rêve qui s'avérait pourtant plus amer aujourd'hui. Cette maison était vide depuis quelque temps. J'y passais le moins de temps possible et Graham semblait faire la même chose. Notre maison avait perdu de sa vitalité, je le ressentais. Un silence perpétuel s'était installé. Machinalement, je mis en marche la tourne disque. Un peu de musique dans ce calme plat n'allait pas faire de mal. Je posais la nourriture sur le comptoir de la cuisine et partis prendre une douche. J'avais besoin de me détendre avant d'envisager une potentielle discutions. La douche sembla durer une éternité puisque j'entendis la porte à entrer se claquer. Il était déjà là, surprenant. Je mis une serviette autour de moi et partis rejoindre la cuisine. « Héé, tu rentres tôt ce soir dit donc » dis-je en affichant un petit sourire. « J'enfile quelque chose et on mange, si tu veux, j'ai hyper faim » dis-je en hochant la tête avant de retourner dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Posté le Mer 14 Oct 2015 - 14:32

 
il faut savoir parler
mise en page par mad love

Assis derrière mon bureau, j'avais pris l'habitude d'observer et d'imaginer la vie de ces gens qui passait un petit moment sur ce banc face à la fenêtre. De ces vieillards qui venaient nourrir les pigeons, à ces veuves qui refaisait le monde bien plus heureux depuis que leurs maris respectifs étaient enfin décédés, à ces couples qui n'en étaient pas réellement qui se rejoignaient ici loin des regards indiscrets des passants. Au fil des mois, je m'étais surpris à imaginer des dizaines et des dizaines d'histoire depuis que j'avais surpris rosi avec un autre. Ce jour-là, j'étais tombé de haut. J'avais sauté d'un pont, sans élastique pour me rattraper et je m'étais éclaté face contre terre à la réalité d'un mariage qui avait foiré et croyez-moi, c'est douloureux. Aujourd'hui, je regarde cette femme qui pleure depuis au moins une heure sur ce banc et une fois de plus j'imagine la fin d'un mariage, un mari, qui la trompe, la bat même peut-être ? Mon téléphone vibre pour me sortir de mes pensées si négatives. Tiens en parlant du loup, ma femme. Je lève un sourcil en lisant la simplicité de son texto, qui ne lui ressemble pas tellement ces derniers temps. À moins que ce soit ma mauvaise humeur générale qui me rende mauvais, je ne sais plus trop à vrai dire... Mes yeux viennent naturellement se reposer sur ce banc, qui à présent est vide. Merde. Même elle en a eu assez de moi et m'a quitté pour retrouver sa vie en me laissant seul à devoir affronter la mienne. Nous sommes mercredi et mercredi, c'est mon jour, pas le sien. Ce soir, je suis censé me rendre dans un des palaces de Washington et ne rentrer que tard dans la nuit  rejoindre ma femme alors qu'elle dort déjà depuis un moment. Je suppose qu'elle a dû l'oublier, la tête trop dans son boulot - ou peut-être trop absorber par cet homme - quand je l'ai informée ce matin même de mon programme. Je jette un coup d'oeil à mon bureau vide et me dis qu'après tout, la nourriture thaïe n'est pas une si mauvaise idée.

J'arrive chez moi une demi-heure plus tard, accueilli par un de nos vieux disques qui me replonge une fois de plus dans des souvenirs de Rosie et moi quelques années plus tôt avant de la voir débarqué en serviette. J'en profite pour la dévisager des pieds à la tête d'un léger sourire avant de me raisonner et de me dire que le dernier qui a profité de ce corps si bien dessiné n'était pas moi. " Parfait ! Je vais poser ma veste et nous préparer ça devant la télé en t'attendant. " Je lui pose un léger baiser sur le front comme je le fais chaque soir depuis des années en rentrant du boulot, avant de partir en direction de la cuisine. J'attrape les boîtes qu'elle a laissées en évidence sur le bar, choisis une bonne bouteille de vin et met le tout sur un plateau que je vais installer sur la table du salon. J'attrape la télécommande pour augmenter le volume de la musique, ce qui m'assure un échappatoire à toute discussion éventuelle et me sers un premier verre de vin en l'attendant. Assis par terre, adossé contre le canapé, un verre à la main, je me replonge une fois de plus ce jour où tout a basculé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
il faut savoir en parler pv Graham :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YOUR FAMOUS NEIGHBOR :: National Archives :: Rps-